que choisir ?
Des Forums jusqu'aux sites de news, lequel n'a pas son sujet ou topic sur les distributions, leurs avantages, leurs inconvénients..
Celle-ci pour les débutants, celle-là pour les puristes, des versions light, complètes, multimédia. Ne manque que le modèle spécial dédié aux amateurs de bananes et celle réservée aux mâcheurs de chewing-gum à la menthe. Quoi que.. en cherchant bien.
Vous pensez que j'exagère ? Vérifiez par vous même, le nombre de distros présentes, par exemple sur distrowatch.

Et si, par je ne sais quel bonheur le quidam arrête son choix sur l'une d'entre elles, ne lui restera plus qu'à ressortir sa boule de cristal pour choisir parmi les versions et interfaces graphiques disponibles: Kde, Gnome, Xfce, mate, cinnamon, etc..

Nul doute que les plus persévérants d'entre nous (fans ou pros d'informatique au sens général) pousseront le défi jusqu'à en essayer quelques unes (voir beaucoup), mais il y a fort à parier que la majorité des gens en provenance de la planète Windows se contentera de suivre les judicieux conseils du copain (du copain) calé en informatique ou de quelque autre connaissance ayant vanté les mérites de la dernière mintbuntudora 18.13 fraîchement sortie.

choix multiple

Linux souffrirait-il lui aussi de ce délicieux paradoxe du monde moderne, à savoir la liberté de choisir ?

N'est-il pas reconnu que trop de choix tue le choix ? Le livre de Barry Schwartz, Le paradoxe du choix, offre peut-être une parallèle intéressante. A défaut, un petit article de néo résume assez bien la situation (rien à voir avec Linux, si ce n'est le problème du choix, ou plus précisément de la trop grande abondance de solutions).

Choisir sa distribution, celle que l'on conseillera à ses amis (collègues, connaissances, famille) ou même son patron (amis admins système bonjour) implique tout de même une certaine responsabilité.
C'est vous que l'on viendra voir quand ça ne fonctionnera pas, ou que le logiciel X n'est pas disponible, ou encore lorsque l'option Y qui était présente dans le tableur précédent n'est plus au même endroit et ne se configure pas de la même manière.
S'il s'agit de votre machine perso, les forums et autres recherches sur un moteur très connu apporteront probablement un début de réponse, mais pour "tata Rachel" qui ne comprend pas pourquoi la "mise en forme conditionnelle" de Libre Office est différente de celle qu'elle a au bureau avec Office 20xx, il vous faudra certainement avoir les deux en parallèle afin de lui expliquer comment arriver au même résultat. Et ce n'est qu'un exemple des plus courants, parmi une multitude d'autres.

Ci après donc, un petit passage en revue de quelques Linux parmi les plus connues ou distribuées. Bien sûr, l'avis sur chaque distro n'a rien de définitif et n'est que le reflet de notre opinion, chacun étant libre d'avoir la sienne.


Débutant total ou a la recherche d'une solution facile


Dépourvu de connaissances dans le monde Linux ou simplement pas motivé à mettre les mains dans un terminal, l'une de ces deux (trois en fait) distributions devraient vous convenir.
Presque tout est gérable depuis plusieurs fenêtres d'options, à tel point que même le terminal se cache dans un sombre sous menu de la 12.04.



  • Linux Ubuntu 12.04 LTS



ubuntu_12.04 LTS

Aspects positifs retenus:
Oui, c'est une distribution accessible, oui elle fait partie des solutions idéales pour découvrir Linux, oui encore la gestion des greffons et autres drivers est une idée excellente.
Tout (ou presque) est configurable depuis des fenêtres ou des menus
De plus, Canonical a enfin compris qu'un support longue durée (5 ans depuis la 12.04 LTS) est essentiel, il était temps.

Mais:
Non, sur le long terme, changer des parties importantes, au gré de Canonical, alourdir la distrib (indexation qui met à mal le disque dur, processus d'arrière plan qui sans prévenir occupent quasi 100% Cpu, etc..) et autres publicités ciblées ne sont pas, à mon sens, du meilleur goût. L'utilisateur n'est pas sensé être au service du système.

Si on ajoute quelques défauts relevés:
- Upgrade parfois (souvent) impossible ou bancal d'une lts à l'autre (10.04 vers 12.04)
- Unity qui plaît ou pas, mais qui nécessite de se ré-approprier le gestionnaire d'affichage
- Gnome shell qui peut être une alternative, mais qu'il faut remodeler pour retrouver ne serait-ce que le gestionnaire de fenêtres ouvertes
- Tiens, un peu de pub "Amazon" axée sur nos recherches, dans le gestionnaire de logiciels..
- Bon pour la nouvelle version, on a décidé de virer le soft X qui était présenté jadis comme génial et incontournable, par un soft Y qu'il est plus mieux encore.. Comment ? vous aviez une préférence pour l'autre ? Mais non, puisque l'on vous dit que celui ci est mieux..

Bref, que du bonheur.. Et non ! décidément je n'adhère pas.


Liens:
Site officiel
Live CD




  • Linux Mint



capture-mint-13

Aspects positifs retenus:
A l'instar de Ubuntu 12.04, dont elle reprend la base, la version 13 "Maya" bénéficie d'un support LTS jusqu'en 2017.
Tout (ou presque) est configurable depuis des fenêtres ou des menus
Les bureaux proposés (Mate et Cinnamon) sont plutôt bien finis, esthétiquement parlant. (dommage que l'ensemble soit aussi gourmand et génère parfois de latences suspectes, même si ce n'est pas bloquant).

Mais:
Laquelle ? Celle basée sur Ubuntu ? sur Debian (LMDE) ?
Avec le gestionnaire de bureau Mate (fork de Gnome 2) ? Cinnamon ?
En version tous paquets proprios installés (édition Main) ou sans rien (édition Universal) ?
Pourquoi diable ce gestionnaire de logiciels est -il aussi lourd ? Outre le fait qu'il bugue un peu de temps en temps.


Liens:
Site officiel
Live DVD


Pour rappel: une différence fondamentale entre Ubuntu et Mint, sur les mises à jour, ou le choix cornélien entre "unstable" et "unsécure" (parties en gras ci dessous) :

  • Ubuntu recommande à ses utilisateurs que tous les paquets soient mis à jour vers des versions plus récentes utilisant une méthode de mise à niveau basée sur APT. Les bogues non corrigés sont considérés comme des problèmes temporaires qui peuvent être réglés par les mises à jour futures et supplémentaires.
  • Linux Mint recommande de ne pas mettre à jour les paquets qui peuvent affecter la stabilité du système. En outre, Linux Mint recommande l'utilisation de son outil de sauvegarde avant de mettre à niveau les ordinateurs vers une nouvelle version.



Donc, si je résume bien: Pour le premier, les problèmes et autres bogues, on fait comme Crosoft, on voit ça plus tard. Quand au second, dans une distrib destinée au grand public, c'est à l'utilisateur (novice donc) de savoir quels paquets sont à éviter.. A défaut, il faut faire une sauvegarde de tout le bouzin avant la moindre mise à jour ? Et oui, forcément, t'avais rien compris mon petit Manu..



  • Linux Mageia



capture-mageia2

En guise de Joker pour cette première partie, la Mageia, issue du regroupement des (ex) dev de Mandriva.
La buglist (correctifs en cours de bug connus) est encore importante mais la communauté semble active
Produit made in France, la Mandriva était (est toujours ?) un produit plutôt accessible et bien fini
Nous ne manquerons pas de compléter sa fiche, dès que nous aurons pu l'essayer. N'hésitez pas à nous faire part de vos impressions sur cette distro.


Liens:
Site officiel
Live CD



Amateur de belles plantes et de dernières versions logicielles



A destination des puristes du bureau esthétique, des effets soignés avec menus bien "léchés" aux dernières versions logicielles de leurs produits, voici deux distribs parmi les plus connues. La Suse pour la production, Fedora pour les "very last one".
Il faut noter qu'elles ne sont pas d'une installation trop complexe, et restent donc accessibles aux utilisateurs disposant de quelques bases, voire aux débutants s'ils suivent bien les tutos sur les forums officiels ou sérieux.



  • Linux Open Suse



capture-opensuse-12

Aspects positifs retenus:
Beaucoup plus utilisée outre Rhin, Linux Suse (ou sa variante libre Open Suse) est pourtant une distro fiable publiée par Novell qui se veut facile d'accès, même pour les débutants.
La communauté Open Suse se montre relativement active
Elle embarque des paquets récents et offre un choix simple entre KDE et Gnome pour la gestion du bureau
Esthétique soignée, il y a même un site dédié à ce sujet
installateur de paquets via un centre de contrôle "Yast"

Mais:
Support de 18 mois seulement. Qu'est devenu le projet type LTS connu sous le nom de "Evergreen" ?
Gourmande, la demoiselle, gourmande..


Liens:
Site officiel
Live CD




  • Linux Fedora



capture-fedora-17

Aspects positifs retenus:
Fedora est considérée par beaucoup comme le terrain d'essai des futurs produits inclus à RedHat (RHEL) et donc, aux distributions qui en découlent (CentOS, Scientific, etc..). Il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'un système moderne souvent agréable et bien fini.
La communauté Fedora.fr n'est pas avare en conseils, les forums permettent souvent de trouver une solution à chaque problème
L'équipe de Dev ne manque pas d'idées
Idéale pour ceux qui "aiment" la nouveauté, au risque parfois de refaire leur système ou de ne pas retrouver certaines habitudes.

Mais:
La distrib change souvent certains paquets, il est difficile de maintenir tous les softs et dépendances parfois très (trop) récents pour les voir ensuite prendre un downgrade à la version suivante, quand ils ne sont pas purement et simplement remplacés.
Support de trop courte durée
Adaptabilité parfois à géométrie variable, selon le hardware et la version


Liens:
Site officiel
Live CD



Les distributions ultra stables



On termine avec les distributions préférées de mgroup.fr, reconnues pour leurs versions "serveur" ultra-solides, elles offrent néanmoins des déclinaisons Workstation (postes de travail) dans le même esprit, fiables !
Le pendant de cette fiabilité ? Des logiciels et autres librairies moins récents, puisqu'ils doivent avant tout passer toute une série de tests et de validations.
A noter que, "moins récent" ne doit pas être traduit par "dépassé". CentOS, par exemple, en versions 5.x et 6.x, embarque par défaut les derniers Firefox et Thunderbird ESR, et maintenant Libre-Office (par défaut depuis la 6.3).
Si comme nous, vous installez votre poste de travail une fois pour toutes, et souhaitez le retrouver fonctionnel à chaque démarrage, ne cherchez pas plus loin.



  • Linux RHEL, CentOS et autres RHEL based distros


capture-centos-6.3

Aspects positifs retenus:
Distribution Stable ne veut pas dire que l'on doit se passer de certains effets graphiques plutôt sympas
Les logiciels fournis ont fait l'objet de soins et de vérifs tout particuliers
On est dans de la distro d'entreprise, accessible au plus grand nombre
C'est une Linux, pas un clone de Windows à la sauce OSX
Support très longue durée (Fin de support prévue en 2017 pour CentOS 5.x, en 2020 pour la 6.x)
La communauté est présente, nombre de sites et forums peuvent aider à résoudre les problèmes les plus courants

Mais:
Il faut savoir prendre un peu de temps à l'installation/configuration pour injecter les pilotes et autres dépendances, afin d'être plus tranquille ensuite
Les dernières versions logicielles arrivent souvent plus tard que sur la majorité des distribs "grand public"
Moins facile d'accès, pour ceux qui découvrent Linux
C'est une Linux, pas un clone de Windows à la sauce OSX


Liens:
Site officiel
Live CD



  • Linux Debian


capture-debian-6

Aspects positifs retenus:
On pourrait dire de Debian Linux qu'elle est encore plus extrême que RedHat/CentOS. Fiable et secure la distro
Ici aussi, il est possible de personnaliser complètement sa station de travail, certes en mettant un peu les mains dans le cambouis.
Communauté très présente, nombre de sites et forums peuvent aider à résoudre les problèmes courants
Elle aussi c'est une Linux, pas un clone de OSX à la sauce Windows

Mais:
Pas de date de fin de support. La version actuelle sera supportée environ 1 an après la sortie de la prochaine mouture. A noter que la portabilité d'une version à l'autre ne pose généralement pas de problèmes.
Peut-être un peu élitiste, et donc moins accessible à ceux qui découvrent le monde Linux


Liens:
Site officiel
Live DVD


En guise de conclusion


Nous n'avons ici qu'un petit tour d'horizon. Le but n'étant pas de lister toutes les distribs mais simplement de présenter, si besoin était, les plus connues en rajoutant notre avis (qui n'est pas "parole d'évangile") sur ces dernières.
Vous l'aurez compris, il n'y a pas, à proprement parler, de distribution parfaite à destination de tous, mais plutôt une ou plusieurs solutions qui correspondront aux goûts, aux capacités ou aux besoins de chacun.
La meilleure Linux, c'est celle qui vous convient !
Et il faut dire que le choix ne manque pas. A mon sens, il y a en a même trop.
Prenez le temps d'essayer plusieurs "live CD", ils vous donnerons un aperçu de chaque distro, de sa compatibilité avec votre matériel.


Nous vous souhaitons de bons moments de découverte. Il y a toujours quelque chose à apprendre d'un système différent.


Vous pouvez commenter ou participer à l'amélioration de cet article via le topic dédié du forum.